Les grandes heures du duel


Avec son Histoire anecdotique du duel, publiée chez J. Hetzel en 1860, Emile Colombey livre une mine de renseignements sur ces combats pour l’honneur, même si les motifs semblent aujourd’hui bien dérisoire. Le plus de ce livre bourré d’infos, ce sont les chapitres consacrés au « Duel hors de France ».

En 342 pages, Emile Colombey passe en revue bien des duels et bien des époques.  Il montre comment en France, malgré des interdictions répétées, le duel ne passa jamais vraiment de mode. Mieux, il représentait une certaine philosophie de vie.

Nourri de très nombreux exemples, d’autant plus intéressants qu’Emile Colombey a trouvé bien des anecdotes dans la presse régionale, son livre ménage quelques surprises quand il passe les frontières. Ainsi, on y apprend qu’en Germanie, on n’accorde pas de champion au sexe prétendu le plus faible.  Là-bas, une femme qui est appelée au combat par un homme doit s’y soumettre. Avec un détail assez fou pour égaliser un brin la force des combattants : on plaçait l’homme dans un trou creusé dans le terrain et où il était enfonce jusqu’à la ceinture. Ainsi la femme pouvait tourner autour de lui rapidement et le frapper au chef avec une courroie ou une fronde garnie d’une pierre. A l’homme, une massue pour arme et une règle : s’il manquait trois fois son coup et que la massue frappait trois fois la terre, il était déclaré vaincu. Lire la suite

Un coup de projecteur sur Claude Carliez


En été, les stages d’escrime artistique fleurissent partout. Ils ne sont pas tous d’égale qualité, loin de là. Voilà un coup de projecteur du journal Sud Ouest sur le maître reconnu en la matière : Claude Carliez. A découvrir en cliquant sur ce lien.

Comme quoi, l’escrime se pratique à tout âge, pourvu que le corps suive.

Découvrez aussi un reportage où les Carliez père et fils évoquent des tournages de légende.