L’EMBELLIE DE L’ESCRIME TRICOLORE


Capture d’écran 2014-07-25 à 09.18.54                   Face au Sud-coréen Kyoungdoo Park, Ulrich Robeiri a encore marqué pour la France

Sept médailles dont trois en or pour l’escrime française au dernier championnat du monde de Russie : l’escrime française reprend du poil de la bête.

Avec la médaille d’or par équipe à l’épée à Kazan, en Russie -ils ont battu la Corée du Sud par 45 touches à 39- les escrimeurs français ont retrouvé les sommets. 7 médailles qui redonnent du moral au clan tricolore. Outre le titre individuel pour Ulrich Robeiri, l’équipe féminine de sabre raflé l’argent quand le fleuret masculin par équipe – Enzo Lefort, Julien Mertine et Erwann Le Péchoux- est monté aussi sur la plus haute marche du podium, battant la Chine, considéré comme leur bête noire, par 45 touches à 25.

Capture d’écran 2014-07-25 à 09.18.32                             Le fleurettiste Julien Mertine laisse exploser sa joie

On le voit, les efforts engagés depuis la désillusion des J.O de Londres commencent à payer. Et la France retrouve ainsi sa place dans l’élite de l’escrime mondiale. A suivre donc.

Publicités

LES FRANCAIS CARTONNENT AU FLEURET EN EQUIPE


Nouvelle bonne surprise pour les Bleus au championnat du monde d’escrime à Kazan en Russie : l’équipe de France masculine du fleuret est championne du monde.

Bonne journée pour le fleuret français le mardi 22 juillet : par 45 touches contre 25, un large score, les fleurettistes français ont décroché la médaille d’or. Et c’est l’Italie qui a complété le podium. Après le sacre d’Ulrich Robeiri, dimanche, c’est une nouvelle bonne nouvelle pour une discipline qui avait touché le fond au J.O. de Londres. En tout cas, cela prouve que les efforts de la nouvelle équipe de direction commencent à payer et que les champions français retrouvent le chemin des plus hautes marches. A suivre, donc.

Capture d’écran 2014-07-22 à 19.49.49

L’ÉPÉE REPREND DES COULEURS


Capture d’écran 2014-07-20 à 21.40.29Après des mois difficiles, l’escrime française reprendrait-elle des couleurs ? En tout cas, le sacre de Ulrich Robeiri, 31 ans, le dimanche 20 juillet au championnat du monde de Kazan en Russie redonne de l’espoir. D’autant plus qu’un autre français est monté sur le podium.

La médaille d’or de Ulrich Robeiri au championnat du monde d’escrime à Kazan en Russie est à marquer d’une pierre blanche dans le long chemin de l’escrime française pour retrouver les sommets après la déroute des derniers J.O de Londres. En finale, Ulrich Robeiri a battu le Sud-Coréen Park Kyoung-doo 15 à 11 après s’être qualifié pour la finale de l’épreuve individuelle d’épée des Mondiaux  dominant 15-11 Gauthier Grumier. Lequel a réussi à décrocher la médaille de bronze.

Un résultat d’autant plus marquant que, du côté des filles, les épéistes n’ont pas réussi encore à revenir au premier plan. Ainsi, Marie-Florence Candassamy, dernière tireuse tricolore  encore en piste, a été  éliminée par  l’Ukrainienne Dzhoan Feybi Bezhura au stade des seizièmes de finale.

Lire la suite