Le nouveau combat de Hugues Obry


560px-Hugues_Obry_2014_Challenge_RFF_t133427Avec le départ de Hugues Obry, pilier de l’équipe de France, pour entraîner les escrimeurs chinois, les escrimeurs français ont perdu un coach solide. Un pèlerin pas facile à remplacer rapidement.

Dans le clan de l’escrime française, Hugues Obry était un pilier et il l’a prouvé aux derniers jeux Olympiques de Rio où cet ancien champion a su motiver ses troupes et conduit lesx épéistes tricolores – Gauthier Grumier, Yannick Borel, Daniel Jerent et Jean-Michel Lucenay-  d’obtenir le titre olympique par équipe. Quant à  Grumier, numéro 1 mondial, il  avait  ajouté le bronze en individuel au palmarès des Bleus.

Mais l’ancien champion devait se sentir un peu à l’étroit dans l’Hexagone et la proposition chinoise lui permet aujourd’hui d’afficher de nouvelles ambitions. A Rio, il a expliqué à L’Equipe : « Je serais basé au centre national de Laoshan, à Pékin. Je parapherai mon contrat sur place. Il portera sur une durée de quatre ans. Avec un objectif: les Jeux de Tokyo 2020 où je viserai au moins un titre olympique. Dur challenge sans ma famille, mais quel défi et quelle expérience ! Et, là, je serais vraiment chef de projet« . C’est incontestablement une mauvaise nouvelle pour la fédération française qui n’a pas trouvé les arguments pour garder ce coach et une excellente pour les Chinois.

Le risque est grand pour les Bleus, encore sous le coup de la retraite annoncée de Gauthier Grumier, d’avoir fort à faire dans les années à venir face aux épéistes venus de Chine. Un duel à suivre de près.

Publicités